Quels sont les bons critères pour choisir un ETF ?

Les ETF (Exchange Trade Funds) sont appelés trackers en français. Ils rencontrent un succès phénoménal depuis quelques années, et peuvent être utilisés dans la stratégie CodeBourse si vous investissez dans le cadre d’un PEA. Si vous investissez dans un compte-titre, il vaudra mieux utiliser des futures.

ETF bourse : les critères importants

Les ETF basés sur un marché à grande capitalisation, comme ceux basés sur l’indice CAC 40, le S&P 500 ou le Nasdaq 100, sont en principe des valeurs très liquides.

Une question importante est de savoir si un ETF particulier est susceptible de survivre aussi longtemps que vous le possédez. Habituellement, les ETF traditionnels investissent vos fonds dans les actions individuelles réelles répertoriées dans un indice reconnu. Pour les ETF du S&P 500 par exemple, cela signifie généralement la propriété des 500 sociétés de l’indice S&P 500.

Donc, si la société parrainant l’ETF s’effondre, ou si un ETF ferme, tous vos fonds sont sauvegardés par des actifs liquides et seront restitués. Cependant, le stress associé n’est pas souhaitable. Tout comme la perspective que votre argent ne travaille plus en attendant que le problème soit résolu.

Par conséquent, vous devriez vérifier quelques critères qui peuvent vous aider à déterminer la probabilité qu’un ETF soit présent aussi longtemps que vous en êtes propriétaire. CodeBourse utilise trois critères pour évaluer la probabilité de poursuite des opérations d’un ETF.

ETF BOURSE : CRITÈRE N°1: LA DURÉE

Le temps écoulé depuis le lancement. Nous avons besoin d’au moins deux ans de fonctionnement pour nous assurer que le lancement a réussi et que le sponsor a résolu tous les bugs.

ETF BOURSE : CRITÈRE N°2: LA CAPITALISATION

La capitalisation de l’ETF. Vous voulez voir beaucoup d’actifs car cela peut être un indicateur de l’attrait et de la compétitivité des investisseurs de l’ETF  – donc, sa probabilité de continuer à fonctionner en tant que fonds permanent. Nous avons généralement besoin d’un minimum de plus de 500 millions de capitalisation, mais plus la capitalisation est grande, mieux c’est.

ETF BOURSE : CRITÈRE N°3: LES VOLUMES

Un volume sous-jacent suffisant. Nous utilisons généralement la mesure de la liquidité comme indicateur.

Remarque: les ETF ne se négocient PAS comme des actions, et il est inutile de comparer le volume quotidien d’un ETF à un autre. Avec les ETF, une mesure de liquidité plus significative provient de la liquidité des actions individuelles de l’indice sous-jacent. Les investisseurs doivent éviter les ETF basés sur des indices boursiers obscurs peu négociés.

ETF BOURSE : CRITÈRE N°4: LES FRAIS

Tous les autres facteurs étant assez égaux, vous devez choisir un ETF en fonction de ses frais. L’éditeur de l’ETF facture des frais pour couvrir l’exploitation du fonds.

Si les frais sont les mêmes lors de la comparaison de deux ETF basés sur le même indice, vous pouvez choisir en fonction du spread moyen acheteur / vendeur.

Le spread est l’écart entre le cours acheteur et le cours vendeur. Sur les grands ETF négociés activement, ce spread est très faible. Lorsque vous comparez d’autres ETF qui ne se négocient pas aussi efficacement, vous devriez vérifier pour voir quel sera le coût de l’écart lorsque vous exécuterez vos transactions.

L’écart moyen sur chaque transaction est un facteur plus important que les frais annuels lorsque vous comparez deux ETF basés sur le même indice.

ETF BOURSE INVERSE OU LEVERAGED

Le problème du béta-slippage

Certains ETF possèdent un effet de levier, d’autres répliquent la performance inverse de l’indice. Ils sont à utiliser avec précaution à cause du béta-slippage.

Un ETF à effet de levier 2 délivre la performance journalière du sous-jacent. Ne pensez pas pour autant que sa performance annuelle sera également doublée. Cette différence est due au béta-slippage. Exemple :

  • Un indice passe de 100 à 110 (il gagne 10%). Le lendemain l’indice perd 10%, il finit à 99. Au final sur les 2 jours l’indice à perdu 1%.
  • L’ETF AAA (qui suit cet indice avec un levier 2) passe de 100 à 120 (il gagne 20%). Le lendemain l’ETF perd 20%, il finit à 96. Au final sur les 2 jours l’ETF à perdu 4%.

On voit donc que sur le total des 2 jours, l’ETF n’a pas perdu 2% comme on pourrait s’y attendre, mais le double.

Ce serait le même problème pour un ETF inverse. Il passerait de 100 à 90 le premier jour (il perd 10%), puis de 90 à 99 le deuxième jour (il gagne 10%). Sur le total des 2 jours il n’a donc pas gagné 1% comme on pourrait s’y attendre, mais a perdu 1%.

Les ETF inverse ou à effet de levier sont-ils toujours perdants?

Ça dépend.

  • Si le marché est globalement stable, ces ETF sont perdants à terme.
  • Si le marché présente une forte tendance dans le sens de l’ETF, ils sont gagnants.
  • Si le marché présente une forte tendance dans le sens contraire à l’ETF, ils sont perdants.
etf bourse nasdaq et LQQ
L’indice Nasdaq et l’ETF LQQ (Nasdaq levier 2)

La figure ci-dessus montre que sur un marché à tendance fortement haussière comme le Nasdaq, l’ETF levier 2 est largement gagnant.

etf bourse cac et lvc
L’indice CAC40 GR et l’ETF LVC (CAC40 levier 2)

La figure ci-dessus montre que sur un marché à tendance neutre ou légèrement haussière comme le CAC40, l’ETF levier 2 est largement perdant.

Faut-il utiliser des ETF inverse ou leveraged ?

Si vous êtres vraiment sur que le marché va aller fortement dans le sens de votre ETF, vous pouvez utiliser des ETF à levier. Mais peut-on être vraiment sur ? Ces ETF restent dangereux, car vous ne gagnez que si le marché va fortement dans votre sens. Dans tous les autres cas, vous perdez. Dans l’exemple précédent, un investisseur qui aurait juste suivi le CAC40 aurait gagné 26% (dividendes compris) en 11 ans. Mais si vous pensiez gagner 52% en achetant l’ETF à levier 2 vous seriez bien déçu car vous auriez en fait perdu 31%

C’est pourquoi nous déconseillons l’utilisation d’ETF à effet de levier. Les conclusions seraient les mêmes pour les ETF inverses.

Si vous utilisez la stratégie CodeBourse dans le cadre d’un PEA, il vaut mieux ne pas utiliser de levier.

Si vous utilisez la stratégie dans le cadre d’un compte-titre, Vous utilisez des futures sur indice. Le problème du béta-slippage ne se pose donc pas. Si vous le désirez vous pouvez donc utiliser un léger effet de levier avec les futures.

Laisser un commentaire