Apprendre Ă  investir en bourse

Investir en bourse peut ĂȘtre un peu intimidant pour un dĂ©butant. En lisant cet article, j’espĂšre que je rĂ©pondrai Ă  certaines des questions que vous pourriez avoir sur la mise en ligne de transactions boursiĂšres.

Pour dire Ă  votre courtier que vous voulez ĂȘtre investi long (Ă  la hausse, vous pensez que le cours va augmenter) ou court (Ă  la baisse, vous pensez que le cours va diminuer), vous devrez sĂ©lectionner l’action ou l’indice appropriĂ©. Utilisez Acheter (quand vous voulez aller long) et Vendre (pour fermer votre position longue).

Si vous pensez que le prix d’une action va baisser, vous utilisez Vendre Ă  dĂ©couvert et Rachat (lorsque vous rachetez vos actions afin de clĂŽturer cette position).

apprendre a investir en bourse

En plus du type de transaction que vous placez, vous devrez Ă©galement spĂ©cifier le symbole boursier et le nombre d’actions que vous souhaitez nĂ©gocier.

Ensuite, votre courtier voudra savoir QUAND vous souhaitez placer le trade. Tout cela a Ă  voir avec l’obtention du meilleur prix pour votre action. Il y a quelques possibilitĂ©s avancĂ©es, mais pour nos besoins, nous nous limiterons aux trois types d’ordres de base: l’ordre au marchĂ©, l’ordre Ă  cours limitĂ© et l’ordre stop.

Les 3 types d’ordre

Vous utilisez un ordre de marchĂ© lorsque vous souhaitez que votre transaction soit exĂ©cutĂ©e immĂ©diatement quel que soit le cours en vigueur. Il est recommandĂ© de ne pas l’utiliser pour les achats d’options. Il peut cependant ĂȘtre utile pour acheter des actions. Je l’utilise lorsqu’une action baisse rapidement et que je dois quitter rapidement. L’ordre de marchĂ© est Ă©galement utile lorsque le cours monte en flĂšche et que vous devez vous placer rapidement.

J’utilise un ordre Ă  cours limitĂ© principalement avec des options, mais vous pouvez Ă©galement l’utiliser pour les actions. Supposons que vous regardez une action et que vous avez remarquĂ© que chaque fois qu’elle atteint 10 €, son prix baisse. Quand elle atteint 6 €, elle trouve gĂ©nĂ©ralement du soutien et le prix augmente. De nombreux investisseurs ont des emplois et des familles, de sorte qu’ils ne peuvent pas regarder une action toute la journĂ©e pour acheter et vendre. Pour rĂ©soudre ce problĂšme, vous pouvez placer un ordre Ă  cours limitĂ© pour acheter l’action si le prix atteint 6 €. DĂ©finissez un autre ordre Ă  cours limitĂ© (aprĂšs avoir achetĂ© l’action) pour vendre l’action Ă  10 €.

Maintenant, vous avez dĂ©fini votre trade, vous pouvez l’oublier. La transaction sera exĂ©cutĂ©e immĂ©diatement chaque fois que l’action atteint les prix que vous avez spĂ©cifiĂ©s.

Le troisiĂšme type d’ordre est un ordre stop. Si vous possĂ©dez une action et que vous souhaitez limiter votre perte sur l’action, vous pouvez le faire avec un ordre stop. Par exemple, vous achetez XYZ Ă  10 € et vous ne voulez pas perdre plus de 10% sur l’action si elle va dans la mauvaise direction. Pour ce faire, vous utilisez un ordre stop. Vous dĂ©finissez l’ordre stop pour exĂ©cuter une vente de votre action si le prix descend Ă  9 € (une perte de 10%).

Si vous avez choisi de nĂ©gocier un ordre Ă  cours limitĂ© ou un ordre stop, votre courtier voudra connaĂźtre la durĂ©e de votre ordre. Ici, vous avez deux choix : jusqu’à annulation et ordre du jour.

Un ordre du jour signifie simplement que si la transaction n’a pas Ă©tĂ© exĂ©cutĂ©e Ă  la fin de la journĂ©e de nĂ©gociation, elle est automatiquement annulĂ©e. Si vous souhaitez que vos ordres d’exĂ©cution durent plus d’une journĂ©e, utilisez jusqu’à annulation. Ces commandes restent en vigueur jusqu’Ă  ce que vous les annuliez manuellement.

Vous rencontrerez des Ă©cueils, et vous ferez surement des erreurs au dĂ©but. C’est pourquoi il est prĂ©fĂ©rable de se positionner en bourse avec un petit budget les premiers mois, le temps de faire quelques transactions et de se sentir plus Ă  l’aise.

Les erreurs les plus fréquentes en bourse sont dues à ce facteur primordial : la peur.

La peur est l’ennemi du succĂšs

La « Peur » – est dĂ©finie par wikipedia comme «  une Ă©motion ressentie gĂ©nĂ©ralement en prĂ©sence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace ».

Le fait est que tous les investisseurs ressentent parfois de la peur, Ă  un certain niveau. Ce qui est important, c’est comment nous la surmontons. ConnaĂźtre la dĂ©finition et les raisons de la peur peut rĂ©ellement aider les investisseurs Ă  la surmonter.

Regardez les nouvelles un jour et apprenez qu’une forte baisse inattendue a lieu, et la plupart d’entre nous auront une sensation de nausĂ©e dans nos estomacs.

Mais la clĂ© d’un timing de marchĂ© rĂ©ussi rĂ©side dans la façon dont nous nous prĂ©parons Ă  gĂ©rer les craintes liĂ©es aux transactions. Comment nous nous prĂ©parons Ă  faire face aux risques inhĂ©rents au trading.

À mesure que l’importance d’une transaction individuelle augmente dans l’esprit de l’investisseur, le niveau de peur a Ă©galement tendance Ă  augmenter. Un investisseur devient plus hĂ©sitant et prudent, cherchant Ă  Ă©viter une erreur. Le risque d’Ă©touffement sous la pression augmente Ă  mesure que l’investisseur sent la pression monter.

Lorsqu’un investisseur interprĂšte nĂ©gativement un Ă©tat d’excitation comme de la peur ou du stress, les performances sont susceptibles d’ĂȘtre altĂ©rĂ©es. Un investisseur aura tendance Ă  « se figer ».

Apprendre Ă  investir en bourse en Ă©vitant la peur de perdre

La peur de perdre lors d’une transaction a souvent plusieurs consĂ©quences. La peur de la perte a tendance Ă  faire hĂ©siter un investisseur Ă  exĂ©cuter sa stratĂ©gie. Cela peut souvent conduire Ă  une incapacitĂ© Ă  appuyer sur la gĂąchette sur les nouvelles entrĂ©es ainsi que sur les nouvelles sorties.

En tant que investisseur, vous savez que vous devez ĂȘtre dĂ©cisif dans l’action lorsque votre stratĂ©gie dicte une nouvelle entrĂ©e ou sortie, donc lorsque la peur de la perte vous empĂȘche d’agir, vous perdez Ă©galement confiance en votre capacitĂ© Ă  exĂ©cuter votre stratĂ©gie. Cela provoque un manque de confiance dans la stratĂ©gie ou, plus important encore, dans votre propre capacitĂ© Ă  exĂ©cuter les signaux futurs.

Par exemple, si vous doutez que vous serez rĂ©ellement en mesure de quitter votre position lorsque votre stratĂ©gie vous demandera de sortir, alors en tant que mĂ©canisme d’auto-prĂ©servation, vous choisirez Ă©galement de ne pas entrer dans une nouvelle transaction. Ainsi commence la paralysie de l’analyse, oĂč vous constatez simplement qu’il y a de nouvelles transactions Ă  exĂ©cuter, mais n’avez pas la force d’appuyer sur la gĂąchette.

Si nous regardons plus profondĂ©ment pourquoi un investisseur ne peut pas appuyer sur la gĂąchette, un manque de confiance amĂšne le investisseur Ă  croire qu’en ne nĂ©gociant pas, il s’Ă©loigne de la douleur potentielle plutĂŽt que de se diriger vers un gain futur.

Personne n’aime les pertes, mais la rĂ©alitĂ© est que mĂȘme les meilleurs professionnels perdront. La clĂ© est qu’ils perdront beaucoup moins, ce qui leur permet de rester dans le jeu Ă  la fois financiĂšrement et psychologiquement. Plus vous pouvez rester longtemps dans le jeu avec une stratĂ©gie de timing solide, plus vous commencerez probablement Ă  faire l’expĂ©rience d’une meilleure sĂ©rie de transactions qui vous sortiront de tout effondrement temporaire.

Lorsque vous avez du mal Ă  appuyer sur la gĂąchette, sachez que vous vous inquiĂ©tez trop des rĂ©sultats et que vous n’ĂȘtes pas concentrĂ© sur votre processus d’exĂ©cution.

En suivant une stratégie qui vous indique sans émotion quand entrer et sortir du marché, vous pouvez éviter les piÚges causés par la peur.

C’est bien sĂ»r ce que nous faisons ici chez CodeBourse. Nous avons appris depuis longtemps que les stratĂ©gies de synchronisation non Ă©motionnelles nous Ă©pargnent pendant les pĂ©riodes compliquĂ©es des marchĂ©s. Nous savons que les stratĂ©gies fonctionnent, alors nous mettons de cĂŽtĂ© nos craintes et passons les trades.

Rappelez-vous, vous devez pouvoir subir une perte. ConsidĂ©rez-les comme faisant partie de l’investissement boursier. Si vous ne le pouvez pas, vous ne serez pas lĂ  pour les gros gains, car vous resterez en marge dans le but de protĂ©ger votre capital contre cette perte potentielle.

N’oubliez pas que les bonnes stratĂ©gies sont conçues pour se prĂ©munir contre les grosses pertes. Chaque transaction que vous prenez a le potentiel de devenir une perte, alors habituez-vous Ă  cette rĂ©alitĂ© et prenez chaque signal d’achat et de vente. De cette façon, lorsque la prochaine grande tendance commencera, vous serez Ă  bord et en profiterez.

Apprendre Ă  investir en bourse en Ă©vitant la peur de manquer le rallye

Chaque tendance a toujours ses doutes. Au fur et à mesure que la tendance progresse, les sceptiques deviendront lentement des convertis en raison de la crainte de manquer des bénéfices ou de la douleur des pertes en pariant contre cette tendance.

La peur de passer Ă  cĂŽtĂ© peut Ă©galement ĂȘtre caractĂ©risĂ©e comme une sorte de cupiditĂ©. Cette peur est souvent alimentĂ©e lors de la formation de bulles comme la bulle Internet de la fin des annĂ©es 1990, lorsque les investisseurs ont entendu leurs amis parler de nouvelles richesses. La peur de passer Ă  cĂŽtĂ© est entrĂ©e en jeu pour ceux qui voulaient vivre le mĂȘme type d’euphorie.

Quand on y pense, c’est une situation trĂšs dangereuse, car Ă  ce stade, les investisseurs ont tendance Ă  dire essentiellement: « Faites-moi entrer Ă  tout prix – je dois participer Ă  cette tendance brĂ»lante!

L’effet de la peur de passer Ă  cĂŽtĂ© est une cĂ©citĂ© Ă  tout risque potentiel de baisse, car il semble clair pour l’investisseur qu’il ne peut y avoir de gains Ă  venir d’une telle tendance « prometteuse » et « évidemment bĂ©nĂ©fique ». Mais cela n’a rien d’Ă©vident.

Rappelez-vous les histoires d’Internet et comment cela rĂ©volutionnerait la façon dont les affaires Ă©taient menĂ©es. Alors qu’Internet a en effet eu un impact significatif sur nos vies, le battage mĂ©diatique et la frĂ©nĂ©sie de ces actions dans les annĂ©es 90 ont augmentĂ© l’offre de tous les actions de technologies. Cela a crĂ©Ă© une situation oĂč les attentes incroyablement Ă©levĂ©es ne pouvaient pas ĂȘtre satisfaites.

Ce sont les Ă©carts d’attentes comme celui-ci qui crĂ©ent souvent des risques graves pour ceux qui rejoignent une tendance tardivement, bien aprĂšs qu’elle ait Ă©tĂ© largement diffusĂ©e dans les mĂ©dias Ă  tous les investisseurs.

Laisser un commentaire